Buscador Avanzado

Autor

Tema

Libro de la biblia

* Cita biblica

Idioma

Fecha de Creación (Inicio - Fin)

-

LA COMPRÉHENSION QUI TRANSFORME RADICALEMENT

Written by
Rate this item
(1 Vote)

Mt 5, 1-12

Matthieu transforme la proclamation des Béatitudes en huit attitudes ou options de vie qui sont source de bonheur et de liberté.

Aux yeux de la culture dominante –et de l'ego, qui régit en elle– elles semblent dénuées de sens, car elles se heurtent de front avec le mode de fonctionnement du je, qui poursuit des objectifs radicalement opposés. 

Ce qu’il souligne totu d’abord, donc, dans cette proclamation c’est le caractère paradoxale du bonheur qu'elles annoncent. On voit ici comme bonheur ce qui est malheur pour le je. Où est la clé?

Disons d’emblée que la lecture adéquate n’est pas celle doloriste, qui vante la douleur comme quelque chose de bon en elle-même, ou qui absolutise le sacrifice et le renoncement.

C’est un message de sagesse, qui encadre ce principe de base de Jésus, selon lequel l'intérêt pour sauver le je (moi) équivaut, en fait, à perdre la vie.

L'être humain ne peut nier sa soif de bonheur et de plénitude. Mais l'erreur c’est que, en croyant que nous sommes le je particulier, nous les cherchons comme s’ils étaient des “objets” et nous nous les approprions. Et, paradoxalement, c’est l'appropriation qui nous asservit, nous introduisant dans une grande roue hédoniste, qui commence et termine dans la frustration.

À partir de la sensation de manque initial, nous cherchons à nous approprier quelque chose que nous croyons va nous rendre heureux..., et nous aboutissons à la frustration. Parce que l'ego est incapable de bonheur et de plénitude. Vivre pour lui signifie s’enfoncer de plus en plus dans le vide.

Le bonheur et la plénitude ne sont pas “quelque chose” et, cependant, c’est ce que nous sommes. L'ego ne peut pas prétendre être heureux -dans son royaume, tout est impermanent et même fictif, comme lui-même-; mais, dès qu’on se débarrasse de lui, émerge la plénitude que nous sommes.

Et qu'est-ce que la personne vit, quand "elle se débarrase" de son ego? Voilà les attitudes que Matthieu nomme dans ses Béatitudes.

Si on comprend bien, on devrait dire que la personne n’est pas heureuse parce qu’elle vit ces attitudes, mais plutôt qu’elle les vit parce qu’elle est heureuse, c’est-à-dire, parce qu’elle a découvert sa vérité la plus profonde.

Qui se trouve en lien avec sa vérité, choisit d'être pauvre, est capable d’assumer la douleur et les pleurs, cherche la justice, vit la compassion, a un cœur pur, travaille pour la paix et, même sans le chercher, d'une manière ou d'une autre sera "poursuivi".

Matthew propose donc un “mode de vie” que nous voyons dans les gens sages, ceux qui ont trouvé épanouissement et de bonheur est pas "quelque chose" de posséder, mais notre vraie nature. Ceci est la compréhension qui modifie toute existence.

 

Enrique Martínez Lozano

www.enriquemartinezlozano.com

Traducción: María Ortega

Read 3131 times
Login to post comments