Buscador Avanzado

Autor

Tema

Libro de la biblia

* Cita biblica

Idioma

Fecha de Creación (Inicio - Fin)

-

LE SCANDALE ORIGINEL

Written by
Rate this item
(1 Vote)

Mc 9, 38-48

Marc noue plusieurs paroles (sentences) de Jésus, tout simplement reliées à quelque terme utilisé: les nôtres (disciples) - identifiés avec le Messie - qui peuvent être scandalisés - avertissement pour prevenir le scandale.

Et l'évangéliste commence ce recueil de paroles à partir d'une réaction typiquement fanatique du groupe: celle d’empêcher à un inconnu d’utiliser le nom de Jésus, pour une seule raison: "il n'était pas l’un des nôtres."

Face à la réaction excluante des disciples, Jésus propose la tolérance qui surgit d'une attitude ouverte et inclusive. Tout au long de l'histoire humaine, l'étiquette “l’un des nôtres” a généré du mépris, de la haine, de la confrontation et la mort, en une séquence inhumaine de souffrance inutile.

L'ironie c’est qu'il s’agit justement de cela, d’une simple étiquette, entièrement superficielle et trompeuse, qui surgit de la propre peur et de l'insécurité, qui nous amème à “nous protéger” de ce qui es différent, cherchant refuge en ce qui nous est connu.

Cependant, “ce qui est à nous” c’est tout l’humain, tout le réel. Mais cela réquiert sortir de l'étroitesse d’une conscience égocentrée et se reconnaître dans cette identité ultime que nous partageons avec tous les êtres.

Il semble que le “scandale aux petits”, dont parle l'évangéliste, fait allusion à ceux qui, dans ces premières communautés, gardaient des attitudes d’ambition ou de prééminence sur les autres. Selon le texte, ces types de comportements étaient ceux qui scandalisaient – confondaient – les nouveaux disciples incorporés peu à peu dans le groupe. Cela expliquerait aussi la dureté des expresssions formulées sous mode de menace.

Mais “scandale” c’est aussi cette attitude qui divise artificiellement les humains, et les amène à se considérer au-dessus des autres, induisant à des disqualifications et des  confrontations.

Ce qui est en jeu revêt d'une telle gravité qu’il est exigé de changer radicalement la manière de voir et d'agir: couper sa main (changer les actions), couper son pied (changer de direction) ou arracher ton oeil (transformer la vision). Il s’agit d’un processus qui conduit  à une croissance en humanité, puisque le "scandale" originel est causé par ce qui nous confond à propos de notre véritable identité. Quand nous faisons croire à quelqu'un ce qui n’est pas - quand nous (nous) sommes en train de  l’identifier avec le je -, nous sommes en train de le “scandaliser” - littéralement, "en train de lui faire tomber" – sur le chemin qu’il doit parcourir.

 

Enrique Martínez Lozano

www.enriquemartinezlozano.com

Traducción: María Ortega

Read 2037 times
Login to post comments