Buscador Avanzado

Autor

Tema

Libro de la biblia

* Cita biblica

Idioma

Fecha de Creación (Inicio - Fin)

-

RENCONTRER LA VERITÉ

Written by
Rate this item
(0 votes)

Jn 20, 19-31

Comment peut-on transmettre une expérience transpersonnelle ou spirituelle? C'est une tâche impossible, parce que nous n'avons pas «d'outils» conceptuels appropriés. Pour cette raison, les récits des apparitions du Ressuscité, -quoi qu'ils soient élaborés comme catéchèse, ils veulent dire bien plus que ce qu'ils disent.

Comment peut-on convaincre "Thomas" que le Résusscité se fait présent à eux? Il n'y a pas moyen; il s'agit d'une expérience qui transcende les mots et les concepts, les images et même les attentes de notre esprit.

Mais ce qu'il ne s'agit non plus de «convaincre» personne. Ceci semblait, non pas seulement important, mais décisif dans le niveau mythique de la conscience: tel qu'on y voyait les choses les gens étaient convaincus de posséder la vérité absolue et, justement pour cela, ils se trouvaient souvent obligés de la communiquer aux autres et d'essayer qu'ils l'acceptent. Le prosélytisme est une attitude caractéristique de ce stade de la conscience.

Quand nous arrivons à reconnaître que la Vérité ne peut pas être possédée et qu'elle est une avec la réalité, nous nous rendons compte que cela n'a pas de sens. C'est sans intérêt qu'une personne ait dans sa tête une croyance ou une autre, si ce n'est que cela, une croyance.

Il s'agit, plutôt, de nous exercer à vivre la vérité que nous sommes. À ce nouveau niveau de conscience, la vérité n'est pas considérée comme "quelque chose" d'ajouté à ce que la personne est déjà, mais justement comme ce que nous sommes –on comprend que le simple fait de la présenter ainsi provoque certaines résistances, parce que l'autre personne pensera qu'on essaye de lui "vendre" quelque chose-.

Charo Rodriguez (dans "La lumière du brouillard") exprime la même chose ainsi:

"Seulement le Dieu rencontré,
Aucun dieu appris ne peut être vrai,
Aucun dieu appris".

Seulement le Dieu rencontré
Peut être vrai. "

Tout ce que nous pouvons «enseigner» ce sont des mots –si sublimes qu'ils soient- , c'est-à-dire, des «cartes». Mais une carte, même si elle est bien cartographiée, elle ne sera jamais le territoire. Et le territoire ne s'apprend pas, on le rencontre.

Certes, celui qui l'a vu peut nous aider à être plus attentifs. Peut-être même, ses paroles entraîneront des échos à notre intérieur, éveillant notre vérité endormie. La vue d'une carte peut raviver la motivation à nous mettre en route. Mais, finalement, chacun doit se mettre en route et suivre le chemin.

(Au sujet de cartes et de difficultés, je peux suggérer le dernier livre que j'ai écrit et publié à l'éditorial Desclée de Brouwer: "Crise, croissance et l'éveil. Des clés et des recours pour croître en conscience." ("Crisis, crecimiento y despertar. Claves y recursos para crecer en consciencia". En cliquant sur le titre, on a plus d'informations).

En Jésus, nous pouvons trouver une carte claire. Pour commencer, il serait bon de nous laisser écoutern et resonner à notre intérieur sa salutation, la salutation de celui qui "a vu": "La paix soit avec vous".

 

Enrique Martínez Lozano

www.enriquemartinezlozano.com

Traducteur: María Ortega

Read 4264 times
Login to post comments