Print this page

DEUX EXPÉRIENCES CLÉS

Written by
Rate this item
(1 Vote)

Au fil des années, un problème très réel s'est posé spontanément dans les communautés chrétiennes. Pierre, Marie de Magdala et les autres disciples avaient vécu des expériences très «spéciales» de rencontre avec Jésus vivant après sa mort. Des expériences qui les ont amenés à «croire» en Jésus ressuscité. Mais ceux qui se sont joints au groupe de disciples plus tard, comment pouvaient-ils éveiller et nourrir cette même foi?

C'est aussi notre problème aujourd'hui. Nous n'avons pas vécu la rencontre avec le Ressuscité que les premiers disciples ont vécue. Sur quelles expériences pouvons-nous compter? C'est le problème posé par le récit des disciples d'Emmaüs.

Tous deux se dirigent vers leurs maisons, tristes et découragés. Leur foi en Jésus s'est éteinte. Ils n'attendent plus rien de lui. Tout n'a été qu'une illusion. Jésus, qui les suit sans se faire remarquer, les rejoint et marche avec eux. Luc explique ainsi la situation: «Jésus commença à marcher avec eux, mais leurs yeux n'étaient pas capables de le reconnaître». Que peuvent-ils faire pour vivre l'expérience de sa présence vivante auprès d'eux?

L'important, c'est que ces disciples n'oublient pas Jésus ; ils «parlent et discutent» de lui ; ils se souviennent de ses «paroles» et de ses «oeuvres» de grand prophète ; ils laissent l'étranger leur expliquer ce qui s'est passé. Leurs yeux ne s'ouvrent pas immédiatement, mais «leur coeur commence à brûler».

C'est la première chose dont nous avons besoin dans nos communautés: nous souvenir de Jésus, approfondir son message et son action, méditer sur sa crucifixion... Si, à un moment donné, Jésus nous touche, ses paroles atteignent notre intérieur et notre coeur commence à brûler, c'est un signe que notre foi commence à s'éveiller.

Ce n'est pas suffisant. Selon Luc, l'expérience du repas eucharistique est aussi nécessaire. Bien qu'ils ne sachent pas encore qui il est, les deux marcheurs ressentent le besoin de Jésus. Leur compagnie est bonne pour eux. Ils ne veulent pas qu'il les quitte: «Reste avec nous». Luc le souligne avec joie: «Jésus est entré pour rester avec eux». Lors de la cène, leurs yeux s'ouvrent.

Ce sont-là les deux expériences-clé: sentir que notre coeur brûle quand nous nous souvenons de son message, de son action et de sa vie tout entière; sentir que, en célébrant l'Eucharistie, sa personne nous nourrit, nous fortifie et nous console. C'est ainsi que la foi au Ressuscité grandit dans l'Église.

 

José Antonio Pagola

Traducteur: Carlos Orduna

Publicado en www.gruposdejesus.com

Read 405 times
Login to post comments