Buscador Avanzado

Autor

Tema

Libro de la biblia

* Cita biblica

Idioma

Fecha de Creación (Inicio - Fin)

-

NE PAS SE DÉTOURNER

Written by
Rate this item
(2 votes)

Lc 10, 25-37

«Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux». C'est-là l'héritage que Jésus a laissé à l'humanité. Pour comprendre la révolution qu'il veut introduire dans l'histoire, il nous faut lire attentivement son récit sur le «bon Samaritain». Il y décrit l'attitude que nous devons promouvoir, au-delà de nos croyances et de nos positions idéologiques ou religieuses, pour construire un monde plus humain.

Dans le fossé d'une route solitaire, gît un être humain victime d'un vol, agressé, dépouillé de tout, à moitié mort, abandonné à son sort. Dans cet homme blessé sans nom et sans patrie, Jésus résume la situation de tant de victimes innocentes maltraitées injustement et abandonnées dans les fossés de tant de chemins de l'histoire.

A l'horizon apparaissent deux voyageurs ; d'abord un prêtre, puis un lévite. Tous deux appartiennent au monde respecté de la religion officielle de Jérusalem. Les deux agissent à l'identique : "ils voient le blessé, ils font un détour et ils continuent leur chemin". Tous les deux ferment leurs yeux et leur coeur, cet homme-là n'existe pas pour eux, ils passent sans s'arrêter. C'est-là, la critique radicale de Jésus envers toute religion incapable de générer dans ses membres un coeur compatissant. Quel est le sens d'une religion si peu humaine?

Un troisième personnage s'avance sur le chemin. Il n'est ni prêtre ni lévite. Il n'appartient même pas à la religion du Temple. Cependant, quand il arrive, il voit le blessé, il en est touché et l'approche. Ensuite, il fait tout pour cet inconnu, tout son possible pour le sauver et lui rendre sa dignité. Telle est la dynamique que Jésus veut introduire dans le monde.

La première chose à faire c'est de ne pas fermer les yeux. Savoir «regarder» avec attention et responsabilité celui qui souffre. Ce regard peut nous libérer de l'égoïsme et de l'indifférence qui nous font vivre avec une conscience tranquille et dans l'illusion d'innocence au milieu de tant de victimes innocentes. En même temps, «nous laisser émouvoir» et laisser sa souffrance nous faire mal aussi.

Mais ce qui est décisif c'est de réagir et de «se rapprocher» de la personne qui souffre, non pas pour se demander si, oui ou non, on a l'obligation de l'aider, mais pour découvrir qu'il s'agit d'un être humain nécessiteux qui a besoin de nous à ses côtés. Notre action concrète révélera notre qualité humaine.

Tout cela n'est pas une théorie. Le Samaritain du récit ne se sent pas obligé de respecter un code religieux ou moral déterminé. Il répond simplement à la situation du blessé en inventant toute sorte de gestes pratiques visant à soulager sa souffrance et à lui rendre sa vie et sa dignité. Jésus conclut par ces mots. «Va et fais de même».

 

José Antonio Pagola

 Traducteur: Carlos Orduna

Read 134 times
Login to post comments